Kgibi.net

Le site du Space Fridge, un club de jeux de rôle de la région lausannoise.

  1. Aller au contenu
  2. Aller au menu
  3. Aller à la recherche

mardi 27 juillet 2004

Lire cet article

A|State

Il s'agit d'un jeu anglais Ecossais (et non américain pour une fois) prenant pour place The City, un lieu coupé du reste du monde depuis plus de mille ans. Ce jeu peut à mon sens se venter de posséder les meilleurs côtés de jeux comme Dark Earth, Cyberpunk ou Ecryme. Le plus simple pour en savoir plus, reste de consulter les sites qui en parlent :


mercredi 21 juillet 2004

Lire cet article

Ce Son

Existe-t-il vraiment des mots pour définir
Cette sensation, ce son que je cherche
Simple, sec, bref comme un dernier soupir
Je trouverai la branche sur laquelle il se perche

Il sera cueilli calmement, sans précipitation
Pour ne pas l'abimer dans le feu de l'action
Et préserver son incomparable pureté
Que pour plus rien au monde je ne veux altérer

Dansant au bord de mon âme, je le pressens
Clair, net, dans l'harmonie finale d'un mouvement
Ou dans l'absolu, seule la vélocité s'emporte
Juste avant que la cervicale, elle, se déporte

Ce son ! Une nuque qui craque, sobrement
Ponctuant au mieux la puissance du moment
Immuable finalité d'une suite d'évènements
Que je n'ai jamais souhaité un seul instant

dimanche 4 juillet 2004

Lire cet article

Libre

Elle approche, elle vient, je la sens
Chaque jour, chaque minute, chaque instant
Qui peu à peu s'empare de moi, inexorablement
Je résiste mais ne gagne que peu de temps

Les pierres que j'apporte à mon édifice
M'arrachent toujours plus les mains
Et la satisfaction de cet avancement factice
M'anesthésie de moins en moins

Le côté "pour" de la balance que je ne cesse d'alimenter
Me nargue et penche, sadique, du mauvais côté

La densité du "contre" est semble-t-il infinie
Aucune chance, donc, d'emporter la partie

Ravagé,ivre, groggy de douleur
Devient toujours plus floue la notion de bonheur

Chaque effort rend le suivant plus insoutenable
Rendant ces innombrables "pour" de moins en moins palpables

Il me faut reconnaitre, selon toute vraisemblance
Que manifestement j'agis dans le mauvais sens

Alors s'impose à moi une autre solution
Qui m'apportera enfin satisfaction
Je vais finalement accepter cette invitation
Qui m'affanchira de ces abjectes sensations


Et enfin je serai libre...