Le saloon est calme et cette heure de la journée. Les rayons du soleil dardent presque à la verticale et écrasent les rares insectes sous une chaleur infernale. Il y a un seul client au bar, accoudé au zinc, en train de siroter une bière locale. Les doubles battants de la porte grincent alors que des bottes ferrées claques sur le sol. Les pas s'approchent du bar. Le barman pâlit et pose une bouteille de tord boyau avec un verre. Les moustaches plongées dans le liquide trouble, le client dit doucement.

lire la suite